Nocturne – 20 juin

Projet « Nocturne » de Nicolas Charbonnier  

http://www.architecturesilencieuse.com/

Alliant photos, musique, installations, Nicolas a notamment effectué ce projet dans le cadre de l’exposition On/Off à Beaubourg. Le travail effectué pendant l’année et a été restitué pendant le festival.

Propos de l’artiste :

Les Nocturnes ont pendant une période occupé une place importante dans la production musicale occidentale. D’une structure assez libre, les Nocturne ont été le support privilégié des compositeurs pour exprimer le recueillement nocturne ou la contemplation d’une nature plongée dans l’obscurité.

Cette série se veut être le reflet d’une contemplation des villes modernes dans lesquelles nous vivons, d’engager un dialogue entre l’intime et l’architecture des lieux publics.

Pour les «Nocturnes», le processus de création est systématique : je vais enregistrer, de nuit de préférence, au sein d’un bâtiment fortement fréquenté le jour. Je me retrouve alors dans un tête à tête intime avec le lieu, avec sa plasticité et son architecture, ses rôles fonctionnels se mettant au second plan.

Ne reste en effet plus que le silence et le souffle des salles, propres à chaque espace en fonction de ses matériaux et de sa disposition. Les résonances prennent vie, plus ou moins longues, denses, comme autant d’échos d’une journée peuplée. Car ces murs ont un caractère propre, ils sont les spectateurs quotidiens de toute une vie, de tout une foule de personnages anonymes s’activant, déambulant.

Le tête à tête intimide : en effet notre mémoire personnelle se trouve confrontée à une mémoire collective contenue entre les murs. Les deux se chevauchent, s’entremêlent. Pourtant le bâtiment acquiert sa vie propre, comme extrait de l’histoire de son environnement.

 

Publicités